Chiang Rai

Chiang Rai
Wat Rong Khun

Pays de montagnes et de brumes, la province la plus septentrionale de Thaïlande où se situe Chiang Rai fut fondée pendant le règne du roi Mengrai en 1262.

Elle devint la première capitale du royaume de Lannathai, mais perdit peu après ce statut au profit de Chiang Mai.
Chiang Rai, sur les bords de la rivière Kok, compte une population de 62 000 habitants.
Elle se situe à une altitude de 397 m et se trouve à 860 kilomètres au nord de Bangkok et à 62 kilomètres au sud de la frontière avec le Myanmar (ex-Birmanie).
Chiang Rai mérite une escale. Le Temple Blanc est l’une des principales attractions de la ville. C’est aussi le point de départ des trekkings et des excursions à travers les montagnes et la jungle, à la rencontre des tribus montagnardes.
En 1432, le Bouddha d’émeraude, la plus importante représentation de Bouddha vénérée en Thaïlande, fut découvert à Chiang Rai dans un temple du nom de Wat Pa Yier (temple de la forêt de bambous) ; celui-ci fut alors renommé Wat Phra Kaeo.
Chiang Mai fut annexé par le Siam en 1899 puis Chiang Rai a été proclamé province de Thaïlande en 1933.

Chiang Rai est également la porte d’accès vers les pays limitrophes, notamment le Myanmar et le Laos, avec lesquels la rivière Kok et Khong constituent comme une frontière naturelle.

Chiang Raï est le foyer des montagnards qui y vivent harmonieusement avec des coutumes bien différentes de celles du reste de la Thaïlande. 

Photographies : JJ Harrison (https://www.jjharrison.com.au/), CC BY-SA 3.0, via Wikimedia Commons / 

Retour haut de page