A voir à Chiang Rai et alentours

A voir à Chiang Rai et alentours
Wat Rong Khun, Chiang Rai,

A voir à Chiang Rai et alentours :

  • Doi Tung – 60 km du centre
    Cette montagne, ou «Doi» dans le thaï dialectal, est la destination incontournable pour tous les visiteurs. C’est l’endroit qui comprend de nombreux points de repère, par exemple, le palais de Doi Tung, le jardin de Mae Fa Luang, Phra That Doi Tung (le pagode de Doi Tung), l’arboretum de Mae Fa Luang et plusieurs villages de tribus montagnardes.
    Le paysage ainsi que la température douce toute l’année donnent à cette colline le surnom de «Suisse de la Thaïlande»
  • Phu Chi Fa-Doi Pha Tang – 108 km du centre
    Les deux montagnes sont des destinations très prisées. Le Phu Chi Fa est réputé pour sa cime. Le sommet est, en réalité, une large prairie offrant l’une des meilleures vues du coucher de soleil de la Thaïlande, plus particulièrement pendant la saison fraîche.
    C’est à peu près à 24 kilomètres d’une autre montagne appelée «Doi Pha Tang» voisine du Laos. De là, le paysage et la rivière Khong voilée par un océan de brumes, sont très beaux.
  • Doi Mae Salong – 75 km du centre
    Cette destination de montagne a eu son heure de gloire pendant la Seconde Guerre Mondiale. Il s’agit du village Santi Khiri, la communauté installée par les anciens soldats de la 93ème division de l’armée chinoise.
    De nos jours, cet endroit est devenu un lieu majeur de la culture du thé en Thaïlande.
    Autre spécificité : la floraison de cerisiers tout au long de la route pendant la saison fraîche, du mois de décembre jusqu’au mois de février.
  • Doi Hua Mae Kham – 100 km du centre
    Pendant la saison fraîche (novembre à janvier), toute la montagne est couverte de fleurs appelées tournesols mexicains ou «petits soleils de Lanna» ou «Bua Tong» en thaï, agrémentées de petites maisons de montagnards et de nappes de brumes. La scène du lever du soleil est impressionnante.
  • Cascade Khun Korn – 32 km du centre
    Cachée dans la colline Doi Chang, la chute d’eau la plus haute et la plus spectaculaire se dresse à 70 mètres de hauteur. Le torrent plonge dans le bassin et ruisselle tout le long du sentier.
    Les visiteurs peuvent y nager, s’y amuser dans une eau à température clémente.
    Le paysage superbe et l’accès aisé contribuent  au succès de cette randonnée.
A voir à Chiang Rai et alentours
Cascade Pu Kaeng
  • Cascade Pu Kaeng – 67 km du centre
    La cascade calcaire la plus belle du parc national Doi Luang… L’eau tombe de la falaise très élevée. Il est très agréable de se baigner au milieu de cette jungle verdoyante. Les visiteurs peuvent se balader dans des grottes formées par l’accumulation minérale.
  • Frontière Mae Sai-Tha Khi Lek – 02 km du centre
    Mae Sai, la région la plus septentrionale du Royaume, constitue la frontière avec Tha Khi Lek au Myanmar.
    Relié par un pont, cette région est considérée comme le grand marché où les habitants des deux nations exercent librement le commerce.
    Les Thaïlandais se déplacent fréquemment pour les achats de produits locaux aux prix raisonnables. Les touristes commencent à franchir la frontière pour se rendre à une autre attraction : Chiang Tung (Myanmar).
  • Triangle d’Or – 9 km de Chiang Saen
    Le point de convergence des deux cours d’eau et des trois nations,
    «Le Triangle d’or» était l’un des sites de la culture de l’opium et, par voie de conséquence, une source importante de l’héroïne distribuée dans le monde.
    De nos jours, le passé ne nous laisse que la légende et le beau paysage près du confluent du fleuve Mékong et de la rivière Ruak. La croisière «trois pays en une heure» est toujours disponible.
  • Temple de Wat Rong Khun – 13 km du centre
    Cette œuvre architecturale contemporaine fut créée par Chaloemchai Khositphiphat, artiste majeur thaïlandais.
    A l’extérieur, le temple est décoré de miroirs fragmentés. Le pignon est embelli par le Naga, l’éléphant, et châtra (ombrelle à trois étages), et à l’intérieur, on peut admirer la magnifique peinture murale illustrant la vie de Bouddha, peinte également par Khositphiphat.
A voir à Chiang Rai et alentours
Wiang, Chiang Saen District, Chiang Rai
  • Ancienne Ville Chiang Saen – 59 km du centre
    La première ville de l’empire Lanna, précédemment appelée «Wiang Hiran Nakhon Ngoen Yang».
    C’est aussi le centre de la civilisation Lanna et rassemble les trésors historiques et archéologiques : la ville ancienne, le temple, la pagode, l’image du Bouddha et autres objets d’art dans le musée de Chianq Saen.
  • Monument commémoratif du roi Mengrai le Grand -Intersection Pho Khun, Rue Phahonyothin
    Le Roi Mengrai fut le 25ème monarque de la dynastie Lawa et aussi le premier de la dynastie Mengrai. Il fit construire Chiang Rai, il y a 700 ans. Il rassembla les petits états pour former une grande nation connue actuellement sous le nom de Lanna.
    Vénérée par tous les habitants, sa statue commémorative située en plein centre-ville, au milieu d’un jardin floral.
  • Temple Phrathat Doi ChomThong
    Le plus ancien Temple de Chiang Rai, au bord de la rivière Kok, abrite une gigantesque pagode d’or du style Lanna qui abrite des reliques de Bouddha. 
  • Temple Phra Sing – Rue Singha Khlai
    Ce temple abritait autrefois Phra Bouddha Sihing, l’une des statues les plus vénérées de la Thaïlande, maintenant conservée à Chiang Mai. Le temple est représentatif du style typique de Lanna, décoré de tableaux à motifs dessinés par Thawan Dutchani, artiste thaïlandais.
    Ces tableaux, sculptés par les artistes locaux, racontent l’histoire des quatre éléments : terre, eau, vent et feu.
    Le lieu conserve une réplique antique d’empreinte de pas de Bouddha avec des inscriptions khmères anciennes, probablement faites pendant le règne du roi Mengrai.
  • Temple Phra Kaeo – Rue Trai Rat
    C’est dans l’enceinte de ce complexe qu’on a découvert la statue de Bouddha la plus importante et la plus vénérée en Thaïlande : Phra Kaeo Morakot (Statue de Bouddha d’émeraude).
    Selon la légende, elle fut découverte pendant un orage. Aujourd’hui, le temple abrite une grande statue en bronze de Phra Yok Chiang Rai. La temple présente les caractéristiques typiques de l’art Lanna (fleurons de pinacle en forme de Garuda, doubles combles sur pignon, châssis de fenêtres dorés, des portes en bois sculptées, …).
  • Temple Klang Wiang – Rue Rattanakhet
    Au cœur de la ville se trouve Wat Klang Wiang, temple construit il y a 600 ans. C’est ici qu’on été conçus les piliers de la ville. Ils sont actuellement conservés dans un pavillon en forme de potiron avec les pinacles pointus et veillés par les statues de Thao Chatu Lokaban (Dieu gardien des quatre lois) selon la mythologie de Lanna.
  • 108 piliers de la ville
    Le pilier central représente le Mont Meru selon la mythologie hindoue, encerclé de 108 piliers et 5 canaux, symboles de l’univers et les Cinq Grandes Rivières. Les plateformes élevées représentent les six étages du paradis et les autres trois états : forme, non-forme et nirvana. Selon la croyance régionale, le pilier central est aussi large que les cinq poings et aussi grand que le Roi lui-même.
  • Musée et centre d’études de tribus montagnardes – Rue Thanalai
    Centre d’éducation conçu spécialement pour les 6 tribus installées à Chiang Rai : les Karen, Lisu, Yao, Lahu, Akha et Hmong.
    Le musée expose le mode de vie, la culture et la tradition, les ustensiles, présentés en multimédia disponible en 5 langues (thaï, anglais, japonais, allemand et français).
    Insolite : les touristes reçoivent des préservatifs offerts par les restaurants qui font office de planning familial …
  • Musée Up Kham
    Fondé par Chulasak Suriyachai, ce musée expose l’art de Lanna à travers une collection impressionnante d’objets d’art parmi lesquels des accessoires ornementaux, ustensiles, des parures royales, objets antiques, et des ustensiles des tribus thaïes (Thai Lue, Thai Yuan, Thai Khuen et Thai Yai), certains objets remontent au-delà d’un millénaire.
  • Plage de Chiang Rai
    Destination de loisirs au bord de la rivière Kok, cette «plage» s’est rapidement rendue célèbre sous le nom de «Pattaya II».
    Pendant l’été, l’eau se retire et apparaît alors une immense dune.
    L’air frais attire les habitants qui s’y relaxent et s’y baignent (boutiques de location d’équipement de baignade).
    Si vous avez faim, pas de problème, car tout autour de la plage se trouvent plusieurs restaurants.
  • Croisière sur Kok-Tha Ton (embarquement au pont Mae Fa Luang)
    A ne pas manquer lors d’un séjour à Chiang Rai, la croisière vous permet de découvrir de très beaux paysages tout au long de la rivière Kok ainsi que la vie des tribus Karen, Thai Yai, et Lahu.
    La balade vous mène également à Huai Mak Liam et au village Karen qui propose aux visiteurs un trekking à dos d’éléphant jusqu’à la chute d’eau de Haui Mae Sai et finit à Ban Tha Ton dans le département de Mae Ai. La durée totale du trajet est de 4 heures.
    Embarcadère de Chiang Rai : 66 5371 2954 pour plus de renseignements.
A voir à Chiang Rai et alentours
Doi Tung
  • Phra Tamnak Doi Tung (Palais de Doi Tung)
    La villa royale Doi Tung, qui fut la résidence d’été de la Reine Mère, est lieu permettant de découvrir le métissage architectural entre les arts Lanna et … suisse!
    Les visiteurs apprécient Ka Lae, bois sculpté du style propre à la région du Nord. Dans le hall principal se trouve le toit astral, bois sculpté figurant la constellation du signe zodiacal de la Reine mère.
  • Parc floral Mae Fa Luang
    Situé juste devant le palais Doi Tung, le plus beau jardin floral de la Thaïlande accueille de nombreuses espèces de fleurs. Pendant la saison fraîche, au centre du jardin, les visiteurs peuvent voir la sculpture «Continuité» conçue par Misiam Yipinsoy.
  • Phratat Doi Tung (la pagode de Doi Tung) – 12 km. du palais Doi Tung
    Au sommet de la montagne se trouvent deux pagodes, vieilles de plusieurs siècles.
    Ce temple abrite des reliques du Bouddha vénérées non seulement des Thaïlandais mais aussi de la tribu Thaï Yai, et des Laotiens de Luang Phrabang.
    Les visiteurs peuvent admirer une vue panoramique spectaculaire.
  • Restaurant et Cafés
    Le restaurant rénové à l’entrée du parc floral accueille les amateurs de cuisine végétarienne (remarquable salade verte et champignon shitake frais sauté avec de la sauce d’huître). Le café est également réputé. L’authentique arabica planté au jardin est soigneusement choisi, grillé, et goûté avant la mise en vente.
  • Arboretum Mae Fa Luang – 75 km. du palais Doi Tung
    Situé au sommet de Doi Chang Mup, le visiteur de cet arboretum découvrira des plantes locales et rares telles rhododendrons, pins ou orchidées.
    Pour visiter le jardin, on peut emprunter des tunnels et des chemins raccourcis à travers des arbres géants et des ruisseaux jusqu’au sommet nommé «Lan Atsadong» et profiter d’ une vue magnifique sur les collines et la frontière entre la Thaïlande et le Myanmar.
  • Marché des tribus montagnardes Pa KluaiRefuge de la faune – Doi Tung – km 14-15
    Ce marché offre aux visiteurs des objets artisanaux des tribus Arka ou Lahu. On y trouve des souvenirs, des objets de décoration, de l’argenterie, des vêtements et des sacs, tous de grande qualité et à des prix raisonnables.
    Situé à 1 kilomètre de là, le refuge de la faune Doi Tung (superficie : 32,4 hectares) est consacré à la préservation de plusieurs espèces rares comme des calaos, des ours et des cerfs.

Photographies : Stefan Fussan  /  Thanate TanChaiyathat, CC BY-SA 4.0, via Wikimedia Commons / mohigan, CC BY-SA 3.0, via Wikimedia Commons

Retour haut de page