Délits en Thaïlande

  • Drogues : Qu’il s’agisse de la consommation ou de la vente de stupéfiants, les mesures de répression en Thaïlande sont très sévères, et les peines très lourdes. Les délits de consommation ou possession (très petites quantités) d’amphétamines, de marijuana, de haschich et autres substances de même type, sont systématiquement punis d’une peine de prison ferme allant de six mois à dix ans. Les délits de consommation ou possession de drogues dures (très petites quantités) – héroïne, opium, etc. – sont punis d’une peine de prison ferme de deux à vingt ans. La seule possession d’une certaine quantité de stupéfiants suffit à établir les crimes de trafic, voire de vente. Ils sont passibles de la peine capitale.
  • Pédophilie : Les mesures de répression sont de plus en plus sévères à l’encontre des étrangers convaincus de pédophilie ou d’exploitation commerciale de la pornographie. L’ emprisonnement à vie peut être prononcé.
  • Autres délits : Le droit pénal thaïlandais est très répressif. Les délits de vols – même s’il s’agit de tentatives – sont systématiquement réprimés par des peines de plusieurs mois de prison ferme. Certains de nos compatriotes ayant commis des larcins ou des tentatives – en particulier dans les boutiques d’aéroport – ont été condamnés à des peines de prison fermes qu’ils ont dû purger en Thaïlande.
  • Transfèrement des prisonniers en France : Le transfèrement dans une prison européenne d’un détenu définitivement condamné n’est accordé par les autorités thaïlandaises qu’à l’issue d’une période de quatre à huit ans de prison ferme en fonction de la durée de la peine à purger et à la condition que celui-ci se soit acquitté des amendes et des dommages auxquels il a été condamné. En France, le condamné transféré n’est pas jugé à nouveau par les magistrat français.
  • Importation de cigarettes en Thaïlande : L’importation de cigarettes est limité à 200 cigarettes (10 paquets de 20) par passager majeur. La possession est établie soit par l’intitulé de la facture de détaxe (maximum toléré: une facture d’une seule cartouche par passager majeur) ou par le nombre de paquets en possession d’un seul passager (s’il en transporte plus de 10, il encourt une amende, même s’il est accompagné d’un autre passager). En sus da la saisie, le montant de l’amende varie de 1000 à 3000 euros. Son montant n’est pas négociable. Son non-paiement entraîne des poursuites judiciaires et l’incarcération.
  • Divers : Il convient de respecter l’image de la personne du Roi (y compris sur les billets de banque) et des représentations du Bouddha. L’expression d’une critique ou d’une plaisanterie sur un membre de la famille royale peut conduire à plusieurs années d’emprisonnement. L’exportation des statues du Bouddha est strictement prohibée.
Retour haut de page