Histoire de la Thaïlande

Wat Arun et les Barges Royales sur la Chao Phraya

Les découvertes du site préhistorique de Ban Chiang (Nord-Est) laissent à penser que la Thaïlande fut le berceau d’une civilisation du bronze remontant à 5 600 ans.

Le peuplement du pays s’est effectué par des vagues successives d’immigration (Môns, Khmers, Thaïs), venues du Sud de la Chine et investissant lentement les plaines fertiles. La domination khmère s’est étendue sur une partie du territoire, depuis le royaume d’Angkor, aux XIe et XIIe siècles.

Au début du XIIIe siècle, les Thaïs se sont imposés dans le Nord, avec les royaumes du Lanna, de Phayao et de Sukhothaï, qui signifie l’Aube de la Félicité. C’est en effet en 1238 que deux chefs thaïs se sont rebellés contre la suzeraineté khmère et établirent dans cette ville le premier royaume thaï indépendant.

Avec Sukhothaï, c’est le début de l’expansion des Thaïs dans le bassin du fleuve Chao Phraya, le développement du Bouddhisme Theravada qui deviendra la religion dominante, la création du premier alphabet thaï et l’émergence d’un style artistique proprement thaï qui s’exprimera dans la peinture, la sculpture, l’architecture, la littérature…

Chulalongkorn, 1868-1910

Le déclin de Sukhothaï, au XIVe siècle, profita à Ayutthaya, située plus au Sud, dans la vallée de la Chao Phraya, et qui devint capitale de 1350 à 1767 (date de son anéantissement par les Birmans).
Durant les 417 années de règne des 33 rois d’Ayutthaya, la culture thaïe s’épanouit et forgea sa personnalité, se libérant des influences khmères tout en se frottant aux cultures arabe, indienne, chinoise, japonaise et européenne.
La destruction d’Ayutthaya fut un choc terrible pour les Thaïs, mais, quelques mois plus tard, le roi Taksin chassa les Birmans et installa une nouvelle capitale à Thon Buri.

Premier souverain de la dynastie Chakri (actuellement régnante), Rama I signe la naissance de Bangkok, en face de Thon Buri, sur l’autre rive de la Chao Phraya.

Grâce à la clairvoyance de Rama IV (Mongkut, 1851-1868) et de son fils Rama V (Chulalongkorn, 1868-1910), le Siam échappera à la colonisation et s’engagera sur la voie de la modernisation.

Depuis 1932, la Thaïlande est une monarchie constitutionnelle. Le roi exerce, comme ses prédécesseurs, son pouvoir législatif sous le contrôle de l’Assemblée Nationale, son pouvoir exécutif sous le contrôle d’un Gouvernement dirigé par le Premier Ministre et son pouvoir judiciaire sous le contrôle du système légal de la Nation.

Reconstitution d'une bataille avec des éléphants de guerre
Retour haut de page