Thaïlande : Tribus des montagnes - Phrae - 1902

Thaïlande : Tribus des montagnes

Le nord de la Thaïlande est partiellement peuplé de tribus des montagnes.
Représentant 2% de la population de la Thaïlande, ces habitants sont respectueux de leurs traditions. Ils vivent dans les forêts et comptent une vingtaine de communautés.
Les six principaux groupes ethniques sont les Hmong, les Karen, les Lahu, les Mien, les Lisu et les Akha.
Ces ethnies qui vivent désormais dans les régions de Chiang Mai, Mae Hong Son (Triangle d’Or) ou Chiang Rai proviennent souvent de Birmanie, du Tibet, de Chine et du Laos.

(Cliquer sur les vignettes pour agrandir les photographies)

  • Les Karen, avec plus de 320 000 habitants, sont la communauté montagnarde la plus importante de Thaïlande, composée de deux groupes, les Sgaw et les Pwo.
    Les Karen sont installés au Siam depuis le XVIIIe siècle et, de confession chrétienne, accordent une grande importance à la monogamie.
  • Les Lahu, moins nombreux, sont réputés pour leur savoir-faire dans les arts de la vannerie, du tissage et de la chasse.
  • Les Hmong, arrivés du Laos dans les années 1950, connaissent pour certains la polygamie et sont répartis en deux groupes : les Hmong Bleus dont les femmes portent des jupes indigo les Hmong blancs dont les femmes portent des jupes de blanches et des turbans noirs. Chacun de ces deux groupes appartenant à la même ethnie parlent un dialecte propre.
  • Les Mien, qui proviennent majoritairement du Laos voisin, sont experts dans la broderie. Communauté de40 000 membres en Thaïlande, les hommes portent des tenues occidentales. Les Mien sont animistes, s’inspirant du culte des ancêtres, du taoïsme et des croyances chinoises.
  • Les Akha,  qui résistent le plus à toute assimilation avec les Thaïs, arborent des parures ethniques surprenantes. Pour les femmes, il s’agit de leur leur habit traditionnel composé d’une coiffe brodée de disques d’argent, de pièces, de perles et de plumes.
  • Les Lisu se distinguent également par leurs tenues, portant souvent des couleurs vives, comme le vert et le bleu qui dominent le plus souvent. Les femmes portent des longues robes avec de nombreux empiècements rayés et les hommes arborent de larges pantalons.

Les ethnies des montagnes sont nombreuses mais ne représentent qu’un très faible pourcentage de la population thaïlandaise.

Retour haut de page