Histoire de Sukhothai

Histoire de Sukothai
Parc historique de Sukhothai - Wat Si Chum - Bouddha Phra Achana

Fondé au 13ème siècle, Sukhothai fut le premier royaume véritablement indépendant de Thaïlande.

La cité connut une période dorée sous le règne du Roi Ramkhamhaeng le Grand.
Abandonnés et envahis par la végétation durant plusieurs siècles, les superbes temples et monuments de cette cité splendide ont été restaurés soigneusement au sein du Parc Historique de Sukhothai, site classé au patrimoine Mondial de l’Humanité par l’UNESCO.

Un site à ne surtout pas manquer, l’ histoire de Sukhothai nous fait comprendre que la cité est l’un des plus importants sites historiques de l’Asie du Sud-Est.

Sukhothai, signifiant « L’aube de la Joie », fut le premier royaume des Thaïs, constitué après que les forces thaïes aient chassé les Khmers en dehors de la ville. Jusque mà, Sukhothai était un poste frontière de l’Empire Khmer.
Les Thaïs l’établirent comme leur capitale en 1238.
Le premier fils du Roi, Ramkhamhaeng le Grand, accéda au trône en 1278 et régna pendant quarante ans.

En fin guerrier, le Roi Ramkhamhaeng le Grand fit de Sukhothai un royaume fort et étendu qui comprenait de nombreuses territoires constituant de nos jours les pays voisins.
Il entretenait des relations politiques directes avec la Chine et s’y rendit deux fois, voyages d’où il revint, accompagné d’artisans chinois. Ces derniers reçurent instruction d’ enseigner aux Thaïs l’art de la poterie, dont découlent les fameuses céramiques Sawankhalok.

Une réalisation importante marqua son règne : la réforme de différentes formes de l’alphabet khmer en un système adapté à l’écriture du thaï. L’alphabet créé par le roi en 1283 est essentiellement le même utilisé de nos jours.

Le règne de Ramkhamhaeng le Grand fut prospère et paisible, tel que mentionné sur une pierre bien connue des Thaïs :

« Le Royaume de Sukhothai est bon. On trouve du poisson dans l’eau et du riz dans les rizières. Le souverain ne prélève pas d’impôts sur le peuple qui voyage le long des routes ensemble, menant leurs bœufs sur la route pour vendre et montant leurs chevaux sur la route pour acheter. Quiconque souhaite faire le commerce des éléphants, qu’il fasse. Quiconque souhaite faire le commerce des chevaux, qu’il fasse. Quiconque souhaite faire le commerce de l’argent ou de l’or, qu’il fasse. ».

Le roi encouragea également la religion et la culture, et à travers ses efforts, le Bouddhisme progressa.
L’inspiration de la foi donna naissance à des formes classiques de l’art religieux thaï. Les images de Bouddha sculptées durant la période de Sukhothai, sont des trésors culturels qui transmettent un sentiment de paix et de sérénité.

Huit rois gouvernèrent Sukhothai, dont le déclin graduel se confirma durant les deux derniers règnes. La fin du premier Royaume thai survint en 1365, lorsqu’il fut réduit à un état vassal d’Ayutthaya, nouveau royaume émergeant du Sud, qui devint à sont tour la capitale pour quatre siècles, précédant Bangkok.

Photographie : SurLaRoute.fr

Retour haut de page