Thaïlande

La Thaïlande veut des bulles de voyage

Le ministre thaïlandais du tourisme a déclaré que la Thaïlande et Singapour discutaient de la formation de bulle de voyage.
Phiphat Ratchakitprakarn a ajouté que la Thaïlande envisageait de créer des bulles de voyage avec des pays de l’ANASE où les cas de Covid-19 sont peu nombreux, comme le Viêtnam et le Laos.
Phiphat a noté que Singapour a l’expérience de l’établissement de voies vertes avec des pays d’Asie et d’Océanie et la Thaïlande espère rejoindre ce groupe.
Par ailleurs, le fait de partager une frontière terrestre avec le Viêtnam et le Laos facilite la formation de bulles de voyage.
Le ministre a l’intention de lancer les bulles de voyage en octobre.
Mario Hardy, directeur général de la Pacific Asia Travel Association, pense que la Thaïlande et le Viêtnam pourraient facilement former une bulle de voyage, car les deux pays ont bien réussi à contenir le coronavirus et à maintenir le taux d’infection à un niveau assez bas.
Cependant, les Chinois et les Russes – les principaux marchés sources de la Thaïlande – ne sont pas pressés de partir en vacances ailleurs par crainte de contracter une forme mutée du coronavirus.
Entre temps, les négociations avec les nations européennes se sont enlisées en raison des vagues successives d’infection.
Les accords avec l’Inde sont également interrompus alors que le pays enregistre 80 000 cas par jour.
Pourtant, la Thaïlande tient à rentabiliser son industrie du voyage en gardant les frontières ouvertes avec des exigences et des mesures strictes pour maintenir le virus à distance.
L’autorité du tourisme ne cesse de trouver de nouveaux moyens d’attirer les visiteurs internationaux, tels qu’une quarantaine raccourcie, une quarantaine pour les golfs et les yachts, etc.
Cependant, le nombre de candidats pour les bulles de voyage ne devraient pas tarder à augmenter, car la vaccination est en cours dans de nombreux pays.

Source : traveldailymedia.com
Bulles de voyage. Photo : scmp.com

Retour haut de page